TUMO Paris

Les fantômes du western

Qu’est-ce que programmer un film ? Comment choisir ? Comment construire une séance ? Comment l’annoncer, la présenter, l’animer ? C’est à toutes ces questions que se sont confronté·es avec plaisir et envie les étudiant·es de TUMO Paris 1 pendant les quatre jours du Masterlab « Programme une séance pour Les fantômes du western » !

Les jeunes programmateur·rices

Il était une fois le western, celui que l’on connaît, historique, codifié, identifiable. Et il était une fois un autre western, d’autres westerns, européens, russes, asiatiques, comiques, d’auteur·rices, féministes, futuristes… Ces nouveaux westerns, hantés par leurs pères, font l’objet d’un cycle au Forum des Images. Mais avant de pouvoir les retrouver en salle, il faut les voir, les choisir, les programmer, imaginer des séances. Et imager des séances, c’est viser juste.

Camille Brunel, journaliste, écrivain et critique de cinéma

Viser juste, c’est avant tout choisir, et choisir, c’est avant tout connaître. Et pour connaître, quoi de mieux que l’aide d’un critique ? Ainsi, pour accompagner les étudiant·es pendant leurs quatre jours de réflexion, TUMO Paris 1 a invité le journaliste, écrivain et critique de cinéma Camille Brunel pour animer le Masterlab : avec un esprit ludique, d’une main de maître et d’une passion généreuse. Ensemble, il·elles ont, dans un premier temps, découvert le métier de programmateur·rice pour ensuite choisir au mieux le film qu’il·elles programmeront pour Les fantômes du western. Une fois dans la peau d’un·e programmateur·rice, les jeunes ont également parfait leurs connaissances sur le western grâce à des outils ludiques utilisés tout au long du Masterlab, notamment avec l’aide d’un quizz sur le genre et grâce à la projection d’un film pionnier, La Prisonnière du Désert de John Ford.

Armé·es de connaissances, d’images et d’exemples, nos néo-programmateur·rices ont alors pu échanger, discuter et débattre autour du film afin d’élaborer ensemble une définition du western que l’on retrouve – ou non – comme un fantôme dans les deux films en concurrence : True Grit de Joel & Ethan Coen et Maverick de Richard Donner. Tous les deux ont fait l’objet de visionnages attentifs, d’analyses étayées, de discussions animées, de comparaisons critiques de la part de nos jurys afin qu’à terme, après des heures d’échanges d’idées et de points de vus partagés, il·elles désignent collégialement l’heureux élu.

La séance de restitution, présentée par les étudiant·es

Et l’heureux élu, le film choisi par les TUMOien·nes, celui qui a été présenté à la restitution du Masterlab, celui pour lequel une séance a été imaginée, celui qui s’est démarqué après de quatre jours de débats enflammés, celui qui sera présenté et projeté lors d’une séance ouverte au public est… Rendez-vous au Forum des images au printemps pour le découvrir !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.