La modélisation 3D joue un rôle de plus en plus important au cinéma – notamment pour la création d’effets spéciaux – mais aussi dans la création de jeux vidéo. Bien sûr, on ne s’en passe plus dans la publicité, l’architecture, la médecine ou encore la conception de produits. Tout peut être créé en 3D. Encore faut-il savoir utiliser cette technique à bon escient !

Dans les années 1990, un film contenait habituellement 3 à 4 % de modélisation 3D. Aujourd’hui, ce chiffre peut s’élever jusqu’à 90 %. En dehors de ces utilisations les plus évidentes dans les effets visuels de films et jeux vidéo, la modélisation 3D joue aussi un rôle important dans la publicité, l’architecture, la médecine, la bijouterie et le design de produits.
En fait, n’importe quoi peut être créé en 3D et au moment où les étudiants auront assimilé les trois niveaux de modélisation 3D TUMO, ils seront capables de créer n’importe quoi à l’aide de la texturisation, du trucage et du rendu.

Le programme d’apprentissage TUMO est composé d’activités en Autoformation, de Labs et de Masterlabs. Les 3 niveaux sont dispensés sous forme de Labs.

Niveau I

Le Lab commence par explorer les bases de la modélisation 3D à travers les surfaces dures et introduit à la prise en main du logiciel professionnel Maya. Les étudiant·e·s sont notamment amené·e·s à travailler avec des quads – des mailles utilisées dans la modélisation – pour créer une fusée puis un mini-vélo 3D.

Lab Modélisation 3D niveau 1
Projet de modélisation 3D réalisé par les étudiants de TUMO Erevan (Arménie) dans le cadre d’un lab de niveau 1.

 

Niveau II

Les étudiant·e·s continuent d’approfondir leurs connaissances de la modélisation 3D et leur maîtrise du logiciel Maya en s’initiant à la texturation et à la peinture d’objets. Il·elle·s peuvent ainsi personnaliser et donner vie aux fusées et aux mini-vélos créés en niveau 1 !

Niveau III

Dans ce Lab, les TUMOien·ne·s sont initiés à la sculpture numérique et à l’organisation des différentes étapes de travail, nécessaire pour libérer leur créativité. À partir de matériaux inspirants, les élèves créent des modèles 3D de personnages issus de leur imagination. Il·elle·s apprennent ainsi à utiliser les outils standard de l’industrie 3D, et développent des compétences en gestion du temps.